mercredi 25 février 2015

Une vidéo amusante

Vous saturez de Get Lucky, le hit des Daft Punk enregistré avec Nile Rodgers ?
Voici une version rafraîchissante qui illustre à quoi le morceau aurait pu ressembler si 10 grands guitaristes l'avaient enregistré en lieu et place de Nile Rodgers.

lundi 16 février 2015

Keith Richards à la télévision

Keith a participé ce weekend à l’émission célébrant les 40 ans du Saturday Night Live.
Cette émission télé américaine à la fois humoristique et musicale a accueilli les Stones en 1978 pour 3 morceaux (Beast Of Burden, Respectable, Shattered). 
Mick fut invité en 1993 (Sweet Thing, Tear Me Up) ainsi qu'en 2012.
Keith a également participé en 1988 avec les Expensive Winos (Struggle, Take It So Hard)

Pour cette cérémonie, Keith venu accompagné de Patti Hansen, se contenta d'introduire la prestation de Paul McCartney.


mercredi 11 février 2015

On a failli attendre !

Enfin une vraie photo de groupe !


Il y a du changement, mais AC/DC change sans amener de nouvelles têtes.
En effet, les 2 nouveaux arrivants de ces derniers mois ont tous 2 déjà fait partie du groupe à un moment ou un autre.

lundi 9 février 2015

Un Grammy Award pour Lisa Fischer

20 feet from Stardom a reçu le Grammy du meilleur film musical.
Cette récompense revient en partie à Lisa, au même titre qu'à Darlene Love, Merry Clayton, ou Judith Hill, les autres chorostes de légende dont le film tisse le portrait.

Entre Lisa et Merry, on voit que les Stones ont toujours su trouver de voix d'exception pour les accompagner (à l'exception avouons-le de pas mal de starlettes qui se essayées à Gimme Shelter lors des dates de fin 2012 avec des réussites très variables)

Signalons également que la cérémonie des Grammys a rendu hommage aux musiciens disparus au cours de l'année écoulée. Ian McLagan et Bobby Keys n'ont pas été oubliés.

AC/DC aux Grammys avec... Chris Slade derrière les fûts

Dans la nuit, AC/DC a participé pour la 1ere fois de leur longue carrière à la cérémonie des Grammy Awards à Los Angeles, l'équivalent américain de nos victoires de la musique. C'était également la première prestation live du groupe sans Malcolm Young depuis l'annonce de l'abandon du groupe pour raisons de santé.

Alors que Phil Rudd est toujours empêtré dans des problèmes juridiques, c'est le sympathique et chauve Chris Slade que nous avons retrouvé à la batterie pour interpréter Rock Or Bust et Highway To Hell.

Chris Slade a été le batteur d'AC/DC au début des années 90. Il a enregistré The Razor's Edge et participé à la gigantesque tournée qui suivit, au cours de laquelle fut filmé la superbe vidéo Live At Donington.


samedi 7 février 2015

Ronnie Wood sur scène au concert de gala du Prince's Trust

Ronnie est monté sur scène pour un morceau non-encore identifié avec Jools Holland à Londres.
Le Prince Charles, qui gère la fondation était présent à cette soirée de gala qui eut lieu à l'hôtel Savoy.


mardi 3 février 2015

RIP Don Covay

Le compositeur et chanteur de soul et rhythm n' blues Don Covay s'est éteint vendredi dernier à l'âge de 76 ans.
Peu connu du grand public pour ses prestations de chanteur, Don est à l'origine de quelques morceaux qui connurent le succès avec d'autres interprètes.
Nous lui devons entre autres Chain of Fools, rendue célèbre par Aretha Franklin et Mercy Mercy, reprise par les Rolling Stones et figurant sur Out Of Their Heads, leur premier album à devenir numéro 1 dans les charts US en 1965.

L'originale :

La reprise :


Son dernier album, Adlib, est paru en 200 avec en couverture un dessin de ...
Ronnie Wood.

lundi 2 février 2015

Charlie Watts à New York avec Ronnie Wood


Charlie Watts et Ronnie Wood ont été vus à l'aéroport JFK de New York.

Une rumeur annonçait Charlie parmi les invités de la cérémonie des Grammy Awards qui aura lieu en fin de semaine à Los Angeles. Sa présence à l'embarquement d'un vol pour Londres vient mettre à mal cette info.

Madonna et Paul McCartney font partie des artistes qui se produiront sur scène ce jour-là, tout comme AC/DC.
Ca sera certainement l'occasion de découvrir qui sera derrière les fûts pour le Rock or Bust tour, les démêlés judiciaires de Phil Rudd ayant quelque peu mis sous risque sa place au sein du groupe...

samedi 31 janvier 2015

Le live du weekend : Seasick Steve

Pour celles et ceux qui n'auraient pas déjà eu l'occasion de croiser la musique de Seasick Steve, voici une prestation live de ce type gentiment déjanté que j'aime visionner de temps à autre.
En 2014, Seasick Steve s'est entre autres produit à Werchter dans le cadre du TW Festival quelques heures avant que les Rolling Stones ne montent sur scène.

jeudi 29 janvier 2015

Reprise des Stones : Bettye LaVette récidive avec talent

En 2010, la chanteuse Bettye LaVette avait déjà repris Salt Of The Earth des Rolling Stones sur son album composé de reprises de morceaux de groupes de rock anglais.

Cette fois ci, elle adapte Complicated, un morceau de Between the Buttons avec une réorchestration mais aussi une inversion des paroles qui s'avèrent être une belle réussite.
Chanté à la première personne, le "She's complicated" chanté par Mick devient ici "I'm complicated".

Cliquez ici pour écouter le morceau qui figure sur son nouvel album intitulé Worthy.

mardi 27 janvier 2015

David Bowie : 2 vinyls exclusifs pour son expo parisienne

La Philarmonie de Paris inaugurée il y a quelques jours va accueillir à partir de début mars l'exposition "Bowie Is" consacrée au chanteur.
A cette occasion, 2 vinyles seront commercialisés en exclusivité dans la boutique de l'expo et dans quelques magasins FNAC non encore identifiés :

Un 45T vinyle bleu de Heroes en version française abec en face B une version live de Heroes enregistrée à Vancouver le 12 septembre 1983. (édition limitée à 2.000 ex)

La compilation iSELECT en vinyle rouge composée des morceaux suivants :
Life On Mars?
Sweet Thing/Candidate/Sweet Thing
The Bewlay Brothers
Lady Grinning Soul
Win
Some Are
(morceau exclusif)
Teenage Wildlife
Repetition
Fantastic Voyage
Loving The Alien
Time Will Crawl
(MM Remix) (nouveau remix par David Bowie)
Hang On To Yourself (live - Santa Monica '72)

A bon collectionneur, salut !

Voici la version française de Heroes :

lundi 26 janvier 2015

RIP Demis Roussos

Que vient faire un chanteur grec sur un blog rock en grande partie consacré aux Rolling Stones ?
Simplement le fait qu'il a été à l'origine de quelques tubes internationaux et que contrairement à sa compatriote Nana Mouskouri, lui, il a repris les Stones.
Demis Roussos avait 69 ans.



lundi 19 janvier 2015

La (vraie ?) fin des Black Crowes

S'il est un groupe dont le talent n'a d'égal que la complexité de sa carrière, c'est bien les Black Crowes. Fondé par les frères Chris (chant) et Rich (guitare) Robinson la formation est riche d'une discograghie impressionnante, certes inégale, mais souvent de qualité.

Les influences de ce groupe ne pourront que trouver une oreille bienveillante chez les fans des Stones que vous êtes : rock sudiste, blues, Stones période Mick Taylor, Faces, Led Zep, les analogies ne manquent pas.

Les frères Robinson et le batteur Steve Gorman constituent le noyau historique d'un groupe qui aura connu de nombreux changements de musiciens, ainsi que plusieurs breaks dans leur carrière.
Si la relation entre les frères Robinson a toujours été houleuse (jusque là rien d'original, comme diraient les frères Gallagher) c'est l'argent qui semble être la cause de la fin du groupe, Chris souhaitant s'approprier le groupe, réduire le poids des parts de son frère, et transformer le batteur historique en simple salarié. Rich Robinson a refusé cette offre, annoncant en paralèle la fin d'un groupe au parcours chaotique et  qui n'a plus connu de succès commercial depuis maintenant une quinzaine d'année.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient découvrir ce groupe à la discographie sympathique, je recommande les 3 premiers albums studio dont le premier et probablement meilleur Shake Your Moneymaker, le Live At The Greek enregistré sur scène en compagnie de Jimmy Page, et surtout le  dernier concert d'une longue série donnée par le groupe au Fillmore de San Francisco en décembre 2010. En effet, le concert du 19/12 comportait un total de 6 reprises des Rolling Stones : No Expectations, Midnight Rambler, Torn & Frayed, Just Want To See His Face, Can't You Hear Me Knocking et The Last Time.
l'ensemble des concerts du Fillmore avaient été commercialisés via iTunes (voir ici mon billet de l'époque). S'ils ne le sont plus, ils doivent être trouvables assez facilement par un internaute motivé.





Ce n'est pas la première fois que le groupe se sépare, et nous pouvons toujours espérer dans quelque temps les revoir ensemble

mardi 13 janvier 2015

Les Stones à la une

Avec l'actu récente j'ai un peu oublié de vous passer l'info, alors dépêchez-vous, le numéro daté de février ne devrait plus tarder.
Une une de R&F consacrée aux Stones, c'est devenu un peu plus rare ces dernières années.

samedi 10 janvier 2015

Premières actus stoniennes de 2015

C'est du côté du 7e art qu'il faut chercher les nouvelles concernant les Rolling Stones.

En effet, après y  avoir donné une série de concerts il y a quelques semaines, Keith Richards est à nouveau attendu en Australie en février. Il participera au tournage du film de la saga Pirates des Caraïbes aux côtés de son ami Johnny Depp.
Keith interprète le rôle de Teague Sparrow, le père du personnage principal Jack Sparrow, tenu par Johnny et pour lequel ce dernier s'est très largement inspiré de Keith sans  jamais s'en cacher.

Toujours dans un registre cinématographique, les Rolling Stones font partie avec Beast of Burden de la bande originale du film 50 nuances de Grey, très attendu par la gent féminine et qui sortira en février. 

jeudi 1 janvier 2015

Bonne année 2015 !

Meilleurs voeux à toutes et à tous pour cette nouvelle année.

Santé, bonheur, prospérité, 
et évidemment plein de bonne musique !!


mercredi 24 décembre 2014

Bonnes fêtes !

Excellentes fêtes de fin d'année à toutes et à tous !!! 



lundi 22 décembre 2014

RIP Joe Cocker

Le célèbre chanteur à la voix rocailleuse s'est éteint à 70 ans d'un cancer du poumon.

On dit souvent jamais 2 sans 3, après Bobby Keys et Ian McLagan, nous aurons connu un triste mois de décembre...
Voici donc un double hommage à deux des disparus du mois : Joe Cocker sur scène accompagné de Bobby Keys lors de la tournée Mad Dog and Englishmen.

Zoom sur... Billy Preston - Live European Tour

Profitons de l'accalmie hivernale pour revenir un disque plutôt méconnu mais très plaisant : l'album live de Billy Preston.
C'est à l'occasion de la récente parution officielle du concert du LA Forum 1975 des  Rolling Stones et l'intermède de 2 morceaux de Billy pendant le concert des Stones que l'envie m'a pris de réécouter les prestations de Billy.


Ce disque a été capté à  l'occasion des prestations de Billy Preston en 1ère partie de la tournée européenne des Rolling Stones de 1973.
Billy s'est produit avant les Stones sur toutes les dates de cette tournée, du 1er septembre à Vienne au 19 octobre à Berlin.

C'est le 9 octobre à Essen que Mick Taylor a rejoint la formation de Billy sur scène pour la première fois.
Il a ensuite rejoué avec lui à plusieurs reprises mais pas systématiquement et sans qu'il soit possible à ce jour de savoir exactement à quels concerts Mick Taylor participa.

Le Live European Tour existe en plusieurs versions :
 - le LP d'origine paru en 1974 composé de 9 titres
 - un pressage CD paru au Japon en 2002 composé de 9 titres dont 8 différents du LP d'origine
 - le superbe SHMCD japonais paru en 2008 et comprenant 18 titres, soit l'intégralité du contenu des 2 parutions précédentes. C'est sur cette édition que nous nous penchons aujourd'hui.

Les morceaux issus du LP original sont identifiés comme correspondant à la version britannique (UK) de l'album et apparaissent derrière les morceaux issus de la première édition CD japonaise de fin 2002, ici bizarrement identifiée comme la version US de l'album...

Il est de notoriété publique que le concert du 11 octobre à Essen a été enregistré pour servir de base au live paru en 1974b mais il apparaît que les rééditions CD contiennent des morceaux et des versions différentes de celles du LP original.
Sachant que les Stones n'ont donné qu'une seule représentation à Essen le 11 octobre, soit le concert du  9 ou du 10 à Essen a aussi été enregistré sans que l'info ne soit parue, soit les morceaux proviennent d'un autre endroit.
Comme les Rolling Stones ont enregistré leurs concerts du 13 octobre à Rotterdam et du 17 octobre à Bruxelles, nous pouvons extrapoler que Billy aurait peut-être pu profiter du matériel mis en place pour les Stones pour également faire enregistrer ses propres prestations, mais le mystère reste entier, le livret ne fournissant aucune info sur la provenance des morceaux.

A défaut de certitudes sur leur provenance, penchons-nous sur les morceaux eux-mêmes.
Avant de jouer avec les Stones, Billy Preston avait déjà à son actif une belle carrière : une discographie solo et surtout des collaborations avec d'autres grands noms parmi lesquels les Beatles et Ray Charles.
La set list de ses prestations et de l'album est le reflet de l'ensemble de son parcours.
Accompagné de son "God Squad", à savoir 2 autres claviers et un batteur, Billy est aussi épaulé ici par un Mick Taylor en pleine forme pour ce qui constitue sa dernière grande tournée au sein des Rolling Stones.

Dans le tableau ci-dessous figurent l'ensemble des morceaux du CD. Les morceaux en verts sont exclusifs de l'une ou l'autre version, le morceau en rouge, The Bus est le seul morceau provenant du même concert à figurer dans les 2 versions du live mais avec un son et un mix légèrement différents.
Tous les autres morceaux sont différents, et permettent de ressentir le côté spontané de la prestation du groupe à l'époque.


Les reprises des Beatles sonnent extrêmement bien, et me semblent meilleures (plus inspirées et énergiques) que les versions originales. La version de Let's Go Get Stoned présente dans la version US nous permet de profiter d'un couplet façon Billy Preston puis d'un couplet où imite Ray Charles avec un talent certain.

Mick Taylor se fait plus ou moins présent, et Billy Preston lui-même fait évoluer chaque morceau différemment. Du coup, les morceaux répétés dans les 2 versions ne paraissent pas être répétitifs, car significativement différents.

En clair, bien que difficile à trouver, ce pressage japonais mérite le détour.
Groove, soul, guitare et joie de jouer sont les maitres mots de ce disque rempli de bonnes ondes et que je vous recommande chaudement.